Architecture, Bâtiment, Construction, Expert en bâtiment

Le vide sanitaire et son DTU

Le vide sanitaire et son DTU

Check my House, leader de l‘expertise immobilière en France

Voir les avis de nos clients sur Truspilot
Cliquez ici

Le vide sanitaire et son DTU

Le vide sanitaire et son DTU
Besoin d'un expert en bâtiment ?
nous contacter

La ventilation du vide sanitaire

Situé sous le premier plancher d’un bâtiment, le vide sanitaire accomplit plusieurs missions. Sa présence permet par exemple d’empêcher que l’humidité provenant du sol remonte le long des murs. Par ailleurs, l’eau s’y engouffrera chaque fois qu’il y a une inondation. Il assurera aussi la stabilité de l’édifice en cas de séisme. Sa ventilation est toutefois obligatoire afin que cet endroit reste sain. Cette aération est également nécessaire pour évacuer le radon qui s’élève du sous-sol et qui risque de s’y concentrer. Des règles doivent être respectées pour qu’elle soit efficace.

 

Pourquoi doit-on aérer le vide sanitaire ?

Ventiler le vide sanitaire permet de préserver sa salubrité et de chasser les mauvaises odeurs dues à la moisissure et à l’eau qui pourrait y stagner.

 

Plusieurs autres raisons rendent nécessaire la ventilation d’un vide sanitaire :

 

  • Assurer la longévité de la construction : l’aération du vide sanitaire contribue à faire disparaître l’humidité dans le soubassement d’un édifice. On supprime ainsi les risques de remontées capillaires. On prévient de même la fragilisation des fondations qui risquent de se fissurer s’ils sont constamment humides. La ventilation préservera aussi la dalle située au-dessus du vide sanitaire et ainsi la qualité de vie des occupants de la maison, car ils sont à l’abri d’incommodités diverses et des maladies respiratoires. Enfin, si la maison est bâtie sur un terrain facilement inondable, on veillera à imperméabiliser ses fondations pendant la construction.

 

  • L’aération du vide sanitaire est obligatoire avant l’installation des canalisations de gaz. Il est possible de faire passer les tuyaux de gaz à travers un vide sanitaire à condition que celui-ci soit bien ventilé et qu’il soit accessible. Une autre condition à remplir est de ne réaliser aucun raccord mécanique dans cette zone.

 

  • Evacuer le radon : ce gaz radioactif et cancérigène qui suinte du sol peut à terme s’accumuler dans le vide sanitaire et remonter dans les pièces du logement.

Que faire pour ventiler le vide sanitaire ?

Une première solution est de prévoir des bouches d’aération afin que la ventilation s’effectue d’une manière naturelle. On se fiera ainsi au courant d’air pour chasser l’air vicié. De plus, la surface totale des ouvertures doit correspondre à au moins 5 ‰ de la superficie de l’espace à aérer.

 

Les bouches d’aération peuvent être :

 

  • De simples claustras grillagés qui permettront à l’air de circuler tout en empêchant l’introduction de petites bêtes et l’infiltration de déchets divers.
  • Un tube au bout duquel on fixera une grille en inox ou en PVC. On pourra également le surmonter d’un chapeau de ventilation.
  • Une courette d’aération recouverte d’un grillage.

 

Il peut arriver cependant que ces ouvertures n’offrent pas un courant d’air suffisant pour ventiler efficacement le vide sanitaire. Le débit de l’air dépendra aussi de l’exposition de la maison et de la vitesse du vent qui souffle au niveau du sol. Plusieurs solutions pourront être utilisées pour garder le vide sanitaire au sec :

 

  • L’installation d’un ventilateur dans le vide sanitaire : l’appareil pompera l’air chaud des pièces situées au niveau supérieur en mettant l’espace en pression négative. Ce système de ventilation s’actionnera automatiquement pendant 20 minutes environ toutes les heures.
  • L’utilisation d’un déshumidificateur asséchera l’atmosphère et les objets se trouvant dans le vide sanitaire afin de prévenir la prolifération des moisissures et des micro-organismes.
  • Le fait de recouvrir le sol d’un pare-vapeur empêchera que l’eau provenant du sol ne s’évapore dans le vide sanitaire. On veillera également à isoler ses murs.

VENTILATION DU VIDE SANITAIRE CONFORME AU DTU

La ventilation est un aspect essentiel à prendre en considération en présence d’un vide sanitaire. C’est pourquoi il doit répondre à quatre impératifs :

1. la durabilité, l’hygiène et la salubrité.
2. La performance thermique.
3. L’utilisation du gaz comme source d’énergie.
4. La fonction anti-Radon, pour les zones concernées. 

Des normes sont ainsi prévues pour fixer les surfaces de ventilation nécessaires. Elles sont calculées pour 100m² de surface au sol du vide sanitaire. Pour la durabilité, l’isolation thermique et l’utilisation de gaz, une surface de ventilation supérieure à 500 cm² pour 100 m² de vide sanitaire est nécessaire.

Les ventilations sont considérées comme obligatoires. Dès lors, pour être considéré comme ventilé, un vide sanitaire doit avoir des ouvertures à l’air libre sur au moins deux parois différentes et présenter une section libre d’au moins 3/10000 de surface de vide sanitaire en l’absence de réseau gaz et d’au moins 5/10000 en présence d’un réseau gaz.

 

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour ventiler un vide sanitaire :

·         la ventilation naturelle : elle repose sur la création de courants d’air via plusieurs bouches d’aération présentes dans le vide sanitaire ;

·         la ventilation mécanique : Elle peut venir en complément d’une ventilation naturelle insuffisante. Elle consiste à la mise en place d’un système de ventilation tel qu’une VMC ou des ventilateurs.

 

 

LES SOLUTIONS DE DÉSHUMIDIFICATION

 

Il peut être nécessaire d’installer un déshumidificateur lorsque l’air du vide sanitaire n’est pas ou peu renouvelé. Il permet d’absorber l’humidité et donc d’assurer la salubrité et la durabilité du logement. Toutefois, cette solution ne peut pas être utilisée en cas d’une importante présence de radon.

Dans tous les cas, il est essentiel de grillager les bouches d’aération pour éviter que les insectes et autres petits animaux ne s’introduisent dans le vide sanitaire.

 

LES CALCULS DE MESURE DE VENTILATIONS DONNÉS PAR LES DTU

 

Les DTU vide sanitaire imposent des modes de calculs pour déterminer la surface recommandée pour les aérations. Ces calculs permettent également de catégoriser les vides sanitaires en fonction de leur degré de ventilation. Ainsi, sera considéré comme :

 

·         fortement ventilé, un vide sanitaire où la surface des grilles correspond à la surface du plancher divisée par 500.

·         ventilé, un vide sanitaire où la surface des grilles correspond à la surface du plancher divisée par 1000.

·         faiblement ventilé, un vide sanitaire où la surface des grilles correspond à la surface du plancher divisée par 1500.

 

 

Que vous conseillez un vide sanitaire par obligation du fait de la nature du terrain ou par choix, il est indispensable de respecter les différentes normes des DTU traitant des vides sanitaires. Cela vous évitera de devoir faire face à des désagréments dus à l’humidité ou au radon par exemple.

 DTU 60.10

Vous souhaitez acquérir un bien neuf ou ancien ?

Vous désirez sécuriser votre acquisition immobilière ?

Nos experts en bâtiment vérifient le bien dans sa totalité.

Contactez nous

Cliquez ici

Paramètres de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. Nous utilisons aussi du contenu et des scripts de tiers qui pourraient utiliser des technologies de traçage. Vous pouvez donner votre consentement de manière sélective ci-dessous pour autoriser ces intégrations tierces. Pour une information complète à propos des cookies que nous utilisons et des données collectées, nous vous invitons à consulter notre Politique de confidentialité
Youtube
J'accepte de lire ce contenu - Youtube
Vimeo
J'accepte de lire ce contenu - Vimeo
Google Maps
J'accepte de lire ce contenu - Google
Spotify
J'accepte de lire ce contenu - Spotify
Sound Cloud
J'accepte de lire ce contenu - Sound