Appartement, Bâtiment, Isolation phonique, Travaux, Voisinage

5 astuces pour se protéger du bruit des voisins sans travaux d’isolation phonique.

Bien entendu, dans certains cas, des travaux d’isolation phonique sont indispensables. Mais il existe tout de même quelques astuces qui peuvent vous permettre de gagner un peu de calme sans casser votre tirelire. Voici donc les recommandations de nos experts en bâtiment.

Faire le bilan de son isolation phonique

La première chose à faire, c’est de prendre connaissance d’où vient le bruit. Les voisins du dessus ? Du dessous ? Les façades ? Car oui, il faut repérer la source du bruit avant d’intervenir. Une fois fait, il ne vous reste plus qu’à repérer les causes de votre mauvaise isolation phonique. Il peut s’agir :

  • d’une fissure,
  • d’une cloison trop fine,
  • des fenêtres et portes.

Si les portes et les fenêtres sont responsables du bruit, vous pouvez toujours refaire vos jointures afin d’améliorer l’isolation et ainsi, renforcer ces équipements. Par ailleurs, si le bruit est causé par une fissure, vous pouvez facilement réparer la fissure grâce à de l’enduit.

Par contre, si les nuisances sonores sont engendrées par une cloison trop fine et que vous ne souhaitez pas effectuer de travaux d’isolation, voici quelques astuces qui peuvent véritablement changer votre quotidien.

Revoir l’agencement de vos pièces

Ça à l’air de rien comme ça, mais ça peut véritablement aider. Par exemple, si les nuisances sonores sont provoquées par la rue, vous pouvez transférer l’ensemble de vos meubles du côté des façades de votre immeuble/maison. Les meubles se chargeront d’ajouter un épaisseur supplémentaire à vos cloisons et donc, de limiter la diffusion du bruit dans le logement.

Usez des rideaux, tapis, moquettes

Et oui, sur ce coup, la décoration sera votre meilleure amie. En plus d’aider à conserver la chaleur au sein de votre logement, les moquettes, tapis et autres rideaux sont de véritables alliés anti-bruit. En effet, ils viennent également réduire la vitesse à laquelle se propage le son, ce qui permet d’amoindrir les décibels. Par exemple, un logement riche de ces trois éléments permet en moyenne de gagner entre 8 et 13 décibels !

La peinture anti-bruit

La peinture anti-bruit permet d’obtenir de bons résultats également ! Le principe s’appuie sur la faculté de la neige à étouffer les bruits. La peinture anti-bruit contient donc des microbilles de verre capables de stocker de l’air et donc, de diminuer la propagation du bruit.

Réaliser un diagnostic par un expert en bâtiment

Si ces techniques n’ont rien pu faire contre les nuisances sonores que vous subissez, il est conseillé de faire appel à un expert en bâtiment. En effet, celui-ci peut réaliser un diagnostic d’isolation phonique, qui vous permet par la suite d’effectuer les travaux nécessaires.

Attention, si vous êtes dans une situation de nuisances quotidiennes exagérées, nous vous conseillons de consulter ce que dit la loi pour vous protéger contre le tapage nocturne.

À voir aussi :

Paramètres de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. Nous utilisons aussi du contenu et des scripts de tiers qui pourraient utiliser des technologies de traçage. Vous pouvez donner votre consentement de manière sélective ci-dessous pour autoriser ces intégrations tierces. Pour une information complète à propos des cookies que nous utilisons et des données collectées, nous vous invitons à consulter notre Politique de confidentialité
Youtube
J'accepte de lire ce contenu - Youtube
Vimeo
J'accepte de lire ce contenu - Vimeo
Google Maps
J'accepte de lire ce contenu - Google
Spotify
J'accepte de lire ce contenu - Spotify
Sound Cloud
J'accepte de lire ce contenu - Sound